Le Cercle des ufologues Index du Forum

Le Cercle des ufologues
Forum d'études du phénomène ufologique
 
ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion   FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer

Le majestueux Nil affecté par les éruptions volcaniques

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Cercle des ufologues Index du Forum -> Forum en Français -> Généralités -> News en Français
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Plusthon
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2006
Messages: 1 947
J'accepte La charte: Oui j'ai lu et pris connaissance de la charte, j'e l’accepte et je m’engage à la respécter

MessagePosté le: 20/01/2007 17:44:01    Sujet du message: Le majestueux Nil affecté par les éruptions volcaniques Répondre en citant

Le majestueux Nil affecté par les éruptions volcaniques du passé

Citation:
D’après une étude récente, financée en partie par la NASA, les éruptions volcaniques dans les zones de haute latitude ont une influence importante sur les conditions climatiques et sur les courants des fleuves lointains, dont le Nil.

Des chercheurs ont montré que la succession d’une dizaine d’éruptions du volcan Laki en Islande entre juin 1783 et février 1784 a considérablement changé les circulations atmosphériques de cette période sur une grande partie de l’Hémisphère Nord. Les températures et les précipitations de cette époque n’étaient pas habituelles, surtout pendant l’été 1783, et on constate une baisse importante du niveau des précipitations au-dessus du Nil ainsi que le plus bas niveau du fleuve jamais enregistré.

L’étude apporte des preuves nouvelles selon lesquelles les conséquences climatiques des éruptions volcaniques sont très différentes entre les éruptions au nord de l’équateur et celles dans les tropiques. « Tandis que de nombreuses études ont démontré l’influence des éruptions dans les tropiques sur le climat des hivers de l’Hémisphère Nord, cette étude nous indique que les éruptions dans les hautes latitudes impliquent aussi des changements de la circulation atmosphérique estivale de l’Hémisphère Nord. » dit Luke Oman, principal co-auteur, de l’université de Rutgers, New Brunswick dans le New Jersey.

Grâce à un modèle informatique très sophistiqué, développé par le Goddard Institute for Space Studies (L’institut Goddard des Etudes Spatiales) de la NASA à New York, les chercheurs ont pu établir un lien entre les éruptions du Laki et une cascade d’événements climatiques qui ont eu lieu sur une grande partie de l’Hémisphère Nord, modifiant les températures à la surface de la Terre et résultant en une baisse importante du niveau des précipitations sur le Sahel en Afrique et conduisant au plus bas niveau historique du Nil sur une période de presque un an. Le Sahel est une région allant de l’Océan Atlantique jusqu’à la « Corne est de l’Afrique », comprenant le désert du Sahara ainsi que des zones de savane avec très peu de végétation.

« Ces résultats pourraient nous aider à mieux prédire les changements climatiques probables suite à la prochaine importante éruption dans les hautes latitudes, surtout d’un point de vue des changements de températures et du niveau des précipitations. » a dit Oman. « Les moyens d’existence de beaucoup de communautés sont très dépendants des précipitations saisonnières, et des prédictions plus pointues pourraient, par la suite, permettre à ces communautés de mieux se préparer aux conséquences des éruptions, surtout au niveau des provisions de nourriture et d’eau potable. »

L’impact des éruptions du Laki a été très important à cause du dégagement dans l’atmosphère de grandes quantités de dioxyde de soufre. A la rencontre de la vapeur d’eau, le dioxyde de soufre s’est transformé en de toutes petites particules appelés des aérosols et ces particules ont bloqué les radiations solaires entrantes et en conséquence la température moyenne sur la terre de l’Hémisphère Nord a été réduite de presque 3°C pendant l’été 1783 comme simulé par les modèles informatiques. L’étude des cercles des troncs d’arbres montre aussi une croissance plus faible des arbres résultat de l’été le plus frais de ces derniers 400 ans en Alaska du nord-ouest, ainsi que la croissance des arbres la plus lente des derniers 600 ans dans certaines parties de la Sibérie.

L’effet de ces températures anormalement fraîches fut de réduire l’écart thermique entre les continents Eurasie et Afrique et celles des océans Indien et Atlantique, ce qui a affaiblit la mousson de l’Afrique et de l’Inde. Une mousson est un changement saisonnier de la direction du vent, marquant le retour de la saison des pluies. S’il n’y a pas un grand écart entre la température de la terre et celle de l’océan, les vents du large sont moins puissants, réduisant les niveaux d’humidité et de pluie au-dessus de la terre.

A l’inverse du rafraîchissement de l’Hémisphère Nord, les simulations informatiques ont démontré que la mousson affaibli a entraîné un réchauffement de 1 à 2 °C du Sahel en Afrique, à la Péninsule sud de l’Arabie et en Inde pendant l’été de 1783. Les chercheurs pensent que la mousson affaiblie a également entraîné une réduction de la couche de nuages de la région, donc une augmentation de l’énergie solaire sur la Terre et, en conséquence, une augmentation des températures et une aggravation de la sécheresse.

Les simulations informatiques ont également démontré que la diminution des pluies estivales était cohérent avec cette réduction de la couche de nuages. « Parmi les endroits les plus touchés par les conditions climatiques sèches, on compte les grands tournants du Nil et du Niger. » dit Oman. « Le manque relatif de couche de nuages ainsi que l’augmentation des températures a, sans doute, amplifié l ‘évaporation et donc réduit l’eau disponible pour les crues »

Pour mieux comprendre l’impact des éruptions majeures volcaniques en haute latitude sur le niveau des précipitations et sur les niveaux des fleuves, les chercheurs ont étudié les archives des hauteurs du Nil jusqu’à l’année 622. Les niveaux du Nil enregistrés entre 1783 et 1784, suite aux éruptions du Laki, sont les plus bas des annales. Des niveaux similaires ont été remarqués sur le Niger suite à l’éruption du Mont Katmai, Alaska, en 1912. En l’an 939, également, le Nil a connu des niveaux très bas, suite à l’éruption du Eldgjà en Islande. « Nos analyses montre que la probabilité, que les évolutions de ces fleuves, suite aux éruptions du Laki et du Katmai, soient dues à des variations climatiques naturelles sont de moins de 3 %. » a dit Oman.

A la différence des éruptions du Laki et du Katmai, des éruptions de puissance semblable dans les tropiques ont tendance à dégager des aérosols très hauts dans l’atmosphère, où ils se dispersent au-dessus du globe pendant presque deux ans. En conséquence, bien que les éruptions tropicales puissent influencer le climat partout dans le monde, les effets sont souvent différents et beaucoup moins importants. Par exemple, l’éruption du Mont Pinatubo dans les Philippines en 1991 a augmenté les températures dans la couche supérieure de l’atmosphère, mais les aérosols ont également bloqué la chaleur dans la couche inférieure de l’atmosphère, ce qui a réduit les températures sur la Terre dans les régions subtropicales. Ceci a aidé à réduire la différence des températures entre le nord et le sud, modifiant les circulations atmosphériques à grande échelle et donnant des changements climatiques dans d’autres régions du globe, comme des hivers plus doux dans l’Hémisphère Nord.


source Arrow ici , en Français
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 20/01/2007 17:44:01    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Cercle des ufologues Index du Forum -> Forum en Français -> Généralités -> News en Français
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylMatriX theme for phpBB version 2+
Created by SGo
Based on the original subSilver Created by subBlue design