Le Cercle des ufologues Index du Forum

Le Cercle des ufologues
Forum d'études du phénomène ufologique
 
ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion   FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer

enlevé par les extraterrestres

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Cercle des ufologues Index du Forum -> Forum en Français -> Les rencontres rapprochées -> RR.4
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Plusthon
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2006
Messages: 1 947
J'accepte La charte: Oui j'ai lu et pris connaissance de la charte, j'e l’accepte et je m’engage à la respécter

MessagePosté le: 10/01/2007 22:17:23    Sujet du message: enlevé par les extraterrestres Répondre en citant

Citation:
Il y a quelques semaines, j’ai entendu parler du lancement de son livre dans les médias. Il y a eu des articles dans les journaux, de courts reportages à la télévision et des interviews à la radio, mais le traitement restait très superficiel. Je surveillais ce dossier du coin de l’oeil en ayant toujours l’impression qu’on ne lui posait pas les bonnes questions.

J’ai visité son site Web et, à tout hasard, je l’ai contacté pour lui demander s’il était prêt à répondre à quelques-unes de mes interrogations. Et il a eu la gentillesse de me répondre par l’affirmative.

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je n’ai pas tous les jours la chance de poser des questions à un homme qui dit avoir été enlevé par les extraterrestres, à plus forte raison quand il est Québécois. Car, comme vous le savez peut-être, ce type de déclaration est relativement courant aux États-Unis mais rarissime dans le reste du monde.

Je sais qu’il s’agit d’un sujet très délicat dont l’existence est fortement contestée. Je suis d’ailleurs le premier à chercher des explications alternatives pour les cas d’« enlèvements ». Mais je garde l’esprit ouvert, suffisamment ouvert en tout cas pour me pencher sur son cas et écouter ce qu’il dit avoir vécu. Pas vous ?

Voici donc un entretien (le premier publié exclusivement sur le Web, semble-t-il) avec Alain Duchesne, un Québécois originaire de Rimouski qui affirme donc avoir été enlevé par des extraterrestres à trois reprises. Il raconte ses expériences dans O.V.N.I. Êtes-vous prêt ?, un livre qui a été publié en août 2006 par les éditions A.D.A.M. (www.editionsadam.com). Notez que les questions de www.blogparanormal.com apparaissent en caractères gras.


--------------------------------------------------------------------------------

Bonjour M. Duchesne, vous dites que des extraterrestres vous ont enlevé à plusieurs reprises. Pouvez-vous nous raconter très brièvement les circonstances de ces enlèvements ? Qu’avez-vous alors ressenti ?

Alain Duchesne : Bonjour JC et un salut à tous les lecteurs du Blog Paranormal.

Je suis content de vous parler des rencontres du troisième type que j’ai vécues ici au Québec, en Alberta et en Colombie-Britannique. Ma vie a tout simplement été une montagne russe d’événements qui, je pense, ont servi à sauvegarder un échantillon de l’humanité. Parce que j’ai des preuves circonstancielles qui me laissent croire que j’ai carrément été préparé dans le foetus de ma mère pour devenir un géniteur. Peu importe ce que les sceptiques du monde pourront penser, ils sont vraiment venus chercher mon sperme à plusieurs reprises quand j’étais dans la vingtaine.

Revenons à la question, mon premier vrai souvenir d’un contact extraterrestre est à l’âge de six ans. J’étais sorti dehors après souper pour jouer avec des amis et tout de suite notre attention a été attirée par les eaux du fleuve Saint-Laurent. Il y avait une lumière étrange qui émettait des flashs de toutes les couleurs. Moi et mes amis nous demandions ce que ça pouvait bien être. Tout à coup, une autre lumière est sortie de la première et elle s’est dirigée vers la ville.

On jubilait d’enthousiasme de voir ce qui se passait et la lumière, après un périple vers la ville, est revenue à la lumière originelle. Puis, une pause. Ensuite à plusieurs autres reprises d’autres lumières ont effectué les mêmes manoeuvres vers la ville et vers l’île Saint-Barnabé située juste en face de la ville de Rimouski.

C’était un spectacle fantastique à regarder et après de longues minutes à se demander ce que ça pouvait bien être, on a pu apercevoir des gens qui se tenaient juste en face d’une des lumières qui était à plusieurs mètres du sol. Et exactement au même moment, on se rendait compte que cette lumière ramassait des gens. Une des lumières s’est précipitée vers nous à une vitesse ahurissante. Une peur atroce nous envahit et j’ai juste eu le temps de dire : « Aye ! Y’en a une qui s’en vient ici » et vlan !, la lumière était rendue et puis plus rien. Nous nous sommes réveillés couchés les uns à côté des autres, fatigués et étourdis sans savoir pourquoi...

En rentrant à la maison ma mère était en train de plier du linge sur la table de cuisine et elle me dit : « tu rentres donc bien tard » mais moi, tout surpris de cette réplique, je lui dis : « bien non, je viens juste de sortir. » Me questionnant sur ce qu’elle venait de me dire, j’ai regardé l’horloge sur le mur et il était plus de 10 h 30, il me manquait donc environ trois heures de temps.

C’est pour cette raison que je me souviens très bien de cet évènement parce toute cette aventure ne fonctionnait pas dans ma tête, il y avait des bouts que je ne pouvais pas figurer et cette peur atroce que j’ai ressentie, je ne l’oublierai jamais. À chaque fois c’est la même chose, une peur m’envahit devant ce phénomène extraordinaire parce qu’à l’époque, je ne pouvais pas comprendre ce qui se passait.

Malheureusement pour nous, on nous a caché la vérité toute notre vie. Soi-disant pour notre bien-être. Baliverne, je connais la vérité aujourd’hui et je dois la dévoiler au grand jour peu importe ce que l’on en pensera. Un jour tout le monde va comprendre que je dis la vérité.

Vous parlez d’étranges lumières et de « temps manquant » (ou de « trou temporel ») pour votre première « rencontre ». Cet événement a-t-il été étudié par des ufologues ? Avez-vous également pu voir des êtres ?

Alain Duchesne : Oui, cet évènement a été étudié par des ufologues réputés. Moi, dans le passé, à six ans, je n’avais pas de souvenir de cette étude par ces spécialistes mais, il y a deux ans maintenant à la suite d’une dépression à cause de tous ces secrets qui devenaient trop lourds à porter, j’ai décidé d’aller faire des recherches dans les archives de journaux de l’époque pour voir si ce que j’avais vécu était vraiment arrivé.

Je cherchais des événements étranges pour corroborer ce qui m’était arrivé à travers les archives et ce que j’ai trouvé surpassait toutes mes attentes. J’ai découvert qu’en juillet 1971, la ville de Rimouski a été envahie par des phénomènes extraterrestres pendant plus d’une semaine. Ce qui corroborait exactement mon souvenir d’enlèvement. Enfin j’étais soulagé car plusieurs citoyens du Bas-Saint-Laurent ont été témoins comme moi de ce qui s’était produit.

C’est à ce moment que j’ai découvert dans les journaux de l’époque que quelques semaines après les évènements de juillet 1971, il y a eu une réunion d’information au Centre civique de Rimouski par la Société de recherche sur les phénomènes mystérieux du Québec (S.R.P.M.) pour rassurer la population. Cette conférence était menée par M. René Pigeon, directeur des recherches de la S.R.P.M. et étudiant en physique, ainsi que par M. Jean Casault, président fondateur de la société et rédacteur en chef de la revue Alfa. Ces gens ont mené une enquête et monté un dossier sur cet événement précis.

J’ai beaucoup aimé ce que M. Jean Casault a dit à ce meeting. Ce qu’il a dit m’inspire énormément, j’aimerais bien rencontrer cet homme un jour. Voici les paroles exactes de M. Casault à cette réunion de 1971 : « Lorsqu’on vous parlera du sujet, pensez sérieusement qu’il y a des éléments extrêmement importants que l’on néglige parce que les gens qui nous dirigent l’ont voulu ainsi, pour sauvegarder inconsciemment notre bien-être. En réalité, ils font peut-être une erreur. Je vous invite à penser sérieusement, à réfléchir à cette fusion de l’esprit, à considérer chaque chose, chaque événement inconnu. S’intéresser aux mystères les plus profonds de l’humanité, à ses sources les plus profondes. »

C’est exactement ce que je vous disais plus tôt. M. Casault sait tout comme moi que les gens qui nous dirigent ont caché la vérité et qu’ils continuent toujours ce manège destructeur de nos jours. Imaginez, admettre la vérité effraie bien du monde. Moi-même, j’ai caché mon aventure toute ma vie de peur qu’on ne me croie pas. Tout ça c’est une grosse erreur, la vérité c’est tout ce qui compte. J’ai compris aujourd’hui que toute cette affaire est plus grande que ma petite vie parce qu’il y a une éternité à découvrir.

Et pour vous répondre à propos des êtres extraterrestres : oui j’en ai vu. Mais à cette première occasion, à Rimouski en 1971, tout a été mis de côté dans ma mémoire, entre le moment où la lumière nous a engloutis et notre réveil. Alors j’ai dû avoir recours à un expert pour récupérer cette mémoire perdue et, à ma grande surprise, cet homme a réussi à débloquer ce souvenir que j’ai vécu dans la soucoupe, qu’il m’a fait revivre sous hypnose et que je raconte en détail dans mon livre.

M. Duchesne, vous dites que vous avez pu revivre ces événements de 1971 grâce à l’hypnose. Vous savez certainement qu’un hypnotiseur peut, consciemment ou inconsciemment, créer de faux souvenirs chez ses sujets. Dans votre cas, avez-vous des raisons de croire que vos souvenirs n’ont pas pu être suggérés ou créés par l’hypnotiseur ?

Alain Duchesne : Écoutez, c’est le genre de scepticisme qui me prouve encore une fois que j’ai raconté mon histoire non pour convaincre les fermés d’esprit mais bien pour aider les gens qui ont du vécu. Désolé de dire ça, mais je pense que certaines personnes ne pourront jamais comprendre l’ampleur de ce que l’être humain est en réalité.

L’homme qui m’a hypnotisé est un professionnel de l’hypnose fier de faire un travail qu’il aime. Pour vous dire franchement, je pensais qu’il ne pouvait pas faire ce qu’il a fait, c’est-à-dire me ramener dans le passé, et, pour être sûr que tout soit conforme, j’ai amené un allié à la séance, une personne en qui j’ai une confiance aveugle justement pour être sûr qu’il ne se passe rien d’irrégulier.

L’hypnose a été la dernière étape de mes recherches, je n’avais pas besoin de ça pour me prouver le bien-fondé de cette saga. Je savais déjà que ce que j’avais vécu était bien arrivé. J’ai vraiment perdu trois heures et je voulais savoir ce qui s’était passé tout simplement. J’ai utilisé l’hypnose pour en apprendre plus. Et effectivement, j’en ai appris plus, les images et les sentiments qu’il a débloqués ne pouvaient en aucun cas venir de lui, ça c’est un fait. Parce ce que je ne dévoilais presque rien durant la séance pour garder l’intégrité du souvenir. Toute ma vie, je savais qu’il s’était passé quelque chose d’extraordinaire et les journaux m’ont prouvé que c’était arrivé, plusieurs témoignages m’ont aussi confirmé qu’ils étaient bien là et finalement l’hypnose n’a fait que m’aider à comprendre le sens de toute cette histoire.

Pouvez-vous nous parler brièvement de vos deux autres rencontres ? Quand et dans quelles circonstances se sont-elles produites ? Y a-t-il eu d’autres témoins (du moins pour les ovnis) comme dans votre première expérience ? Avez-vous également dû faire appel à l’hypnose pour retrouver ces autres souvenirs ?

Alain Duchesne : À vrai dire, il y a eu plusieurs autres rencontres mais j’ai raconté dans mon livre seulement les rencontres que je pouvais justifier avec des preuves. Comme, par exemple, le soir du 7 novembre 1990 alors que je travaillais dans l’ouest de la ville de Montréal pour une compagnie de courrier. En résumé, parce que l’anecdote est assez longue : j’étais au volant de mon camion et je regardais le ciel de cette soirée d’automne parce qu’il était éclairé par des aurores boréales. Tout à coup, le pneu avant gauche de mon camion a explosé et, pour je ne sais quelle raison, une peur atroce m’envahit et je me suis dit qu’il ne fallait pas que j’arrête. Je suis arrivé chez mon client avec 1h30 de retard et pourtant j’étais à l’heure avant cet épisode. Plusieurs circonstances me prouvent qu’il y avait encore une fois du « temps manquant ».

Le lendemain, j’apprends par les journaux qu’il y a eu une apparition d’ovni au-dessus de la Place Bonaventure et des centaines de témoins ont vu l’ovni qui a été présent une partie de la soirée. Ce qu’il y a de drôle dans cette histoire, c’est que parmi les spécialistes des journaux qui essayaient d’expliquer ce qui s’était produit, aucun n’avait les mêmes explications.

Non, je n’ai pas utilisé l’hypnose pour les autres occasions. Rimouski a été la seule tentative d’expérimentation pour l’instant, mais j’y pense sérieusement car, encore une fois, je pourrais en apprendre plus sur le phénomène. Il faut comprendre que l’hypnose n’a servi qu’à récupérer le « temps perdu ». Je me souviens très bien de ce qui s’est passé avant et après les pertes de temps, ce sont des souvenirs inoubliables.

Au-delà des corrélations entre des observations d’ovnis et vos rencontres ou vos expériences de « trous temporels », avez-vous pu obtenir des preuves objectives lors de ces événements ? Par exemple des objets ou des traces laissées sur votre corps ?

Alain Duchesne : Oui, effectivement, j’ai des preuves objectives qui me prouvent qu’on est venu me chercher à plusieurs reprises, comme bien des gens d’ailleurs. Mais c’est tellement complexe que pour l’instant ce n’est pas important, je n’ai rien à prouver à personne.

De toute façon, les sceptiques vont toujours trouver un moyen de discréditer la vérité. Comme je vous disais, mon but n’est pas de convaincre les non-croyants, mais bien de soulager le mal qu’on nous cause en dissimulant toutes les preuves. Parce que des preuves, il y en a à la tonne et, pour différentes raisons, on refuse toujours de voir la réalité en face.

Je peux vous dire une chose : je ne sais pas si je suis un prophète, mais j’ai des raisons de croire que, prochainement, tout le monde va enfin savoir ce qui se passe. Oui, une intervention est sur le point de se produire et tout le monde va en être témoin, ça je peux vous le garantir.

Êtes-vous prêt ? Dans mon livre, j’explique ce qui va se produire sous peu et la façon de se préparer à ce nouveau millénaire, si ça vous intéresse de savoir, je vous conseille de lire mon livre.

Pouvez-vous nous parler de l’apparence physique des êtres qui vous auraient enlevé ?

Alain Duchesne : Oui, la première fois que j’ai vu l’une de ces créatures, j’ai eu très peur, un visage d’une forme assez spéciale, des yeux immenses d’un noir vitreux. Je me souviens qu’à l’époque, le meilleur moyen que j’utilisais pour décrire cette chose était de dire « la mouche ». Parce qu’on aurait dit une mouche grossie dix mille fois, à cause de ses yeux. Aujourd’hui, cette peur s’est estompée parce que je sais maintenant qui ils sont et ce qu’ils veulent.

Vous dites que, grâce à ces événements, vous avez pu obtenir des informations secrètes, des « révélations ». Je ne vous demanderai pas le contenu exact de ces informations mais simplement leur nature générale : de quoi est-il question ? Avez-vous l’impression que vous avez été choisi pour « révéler » ces informations au monde ?

Alain Duchesne : Je pense qu’on m’a choisi en premier lieu pour devenir géniteur, mais dernièrement, j’ai des rêves qui me montrent des choses à répétition. Si mes prédictions sont exactes, dans très peu de temps on va savoir à quoi s’en tenir. Tout ça, c’est pour le bien-être collectif, une meilleure planète est le but de cette intervention qui est annoncée par bien du monde. Je ne suis pas le seul à le dire, même la Bible en fait mention dans les révélations. C’est très subtil comme moyen de communication. À vous dire franchement, j’aurais aimé qu’on me dise en face de quoi il s’agit, mais ce n’est le moyen qu’ils ont utilisé. C’est plus fort que moi, je ne suis pas égoïste, je ne peux pas garder cette information pour ma petite personne, la vie est tout ce qui compte. Il faut que je le dise, quoi qu’on en pense.

Je crois avoir compris que vous avez vous-même édité votre livre. Avez-vous tenté de le faire publier par des maisons d’édition établies ? Quelles réactions avez-vous obtenues ?

Alain Duchesne : Oui, j’ai visité plusieurs maisons d’édition, mais tout ça avant que mon manuscrit soit terminé. Le but était de m’informer de la procédure à suivre et vu l’urgence de la situation, je trouvais que ça prendrait trop de temps avant de publier mon livre si j’utilisais un éditeur déjà établi. Il fallait que j’en parle cette année, je pense que la fin du monde tel qu’on le connaît est proche et j’ai cette sensation que mon histoire va aider quelques personnes.

Mais à vrai dire, ce n’est que partie remise car maintenant que mon livre est terminé et édité, je peux l’apporter à de gros éditeurs pour voir ce qu’ils en pensent. La vérité est tout ce qui compte, peu importe le moyen de la véhiculer.

En terminant, pourquoi signez-vous votre livre « Alain de Nazareth » ?

Alain Duchesne : Pour ceux qui ne le savent pas, Nazareth est une ancienne municipalité du Québec qui a fusionné avec Rimouski en 1967 pour devenir une paroisse. Je suis vraiment né à Nazareth, Québec.




la suite Arrow ici en Français

in English
A few weeks ago, I intended to speak about the launching of its book in the media. There were articles in the newspapers, of short reports on television and the interviews to the radio, but the treatment remained very surface. I supervised this file of the corner of the eye by having always the impression that him the good questions were not asked.

I visited his Web site and, with any chance, I contacted it to ask to him whether it were ready to answer some of my interrogations. And it had the kindness to answer me by the affirmative. I do not know if you are like me, but I am not likely the every day to put questions with a man who says to be removed by the extraterrestrial ones, with stronger reason when it is Québécois.

Because, perhaps as you know it, this type of declaration is relatively current in the United States but extremely rare in the rest of the world. I know that it is about a very delicate subject whose existence is strongly disputed. I am besides the first to seek alternative explanations in the case of “removals”. But I keep the open mind, sufficiently open in any case to lean me on his case and to listen to what he says to have lived. Not you? Here thus a discussion (the first published exclusively on the Web, seems it) with Alain Duchesne, Québécois originating in Rimouski which thus affirms to be removed by the extraterrestrial ones with three recoveries. It tells its experiments in O.V.N.I. Are you ready? , a book which was published in August 2006 by editions A.D.A.M. (www.editionsadam.com). Note that the questions of www.blogparanormal.com appear in heavy type

--------------------------------------------------------------------------------
Hello Mr. Duchesne, you say that the extraterrestrial ones removed you on several occasions. Can you very briefly tell us the circumstances of these removals? What did you then feel? Alain Duchesne: Hello JC and a safety with all the readers of Blog Paranormal. I am glad to speak to you about the meetings with the third type which I lived here in Quebec, in Alberta and a Colombia-British. My life quite simply was a Russian mountain of events which, I think, were used to safeguard a sample of humanity.

Because I have circumstantial evidence which lets me believe that I was straightforwardly prepared in the foetus of my mother to become a parent. It does not matter what the skeptics of the world will be able to think, they really came to seek my sperm on several occasions when I was in the score. Let us return to the question, my first truth memory of an extraterrestrial contact is at the six years age.

I had left outside after supper to play with friends and immediately our attention was drawn by water of the St. Lawrence river. There was a strange light which emitted flashes of all the colors. Me and my friends we asked what that could be well. Suddenly, another light left the first and it moved towards the city. One jubilait of enthusiasm to see what occurred and the light, after a tour towards the city, returned to the original light. Then, a pause. Then with several other resumptions of other lights the same operations carried out towards the city and the island Saint-Barnabe located just opposite the town of Rimouski.

It was a fantastic spectacle to look at and after long minutes to wonder what that could be well, one could see people who were held just opposite one the lights which was with several meters of the ground. And exactly at the same moment, one realized that this light collected of people. One of the lights precipitated towards us at a confusing speed. An atrocious fear invades us and I just had time to say: “Aye! There' has of it one which are come from there here” and vlan! , the light was returned and then more nothing. We awoke laid down the ones beside the others, tired and dazed without knowing why…

While returning to the house my mother was folding linen on the kitchen table and she says to me: “you thus return well late” but me, very surprised of this counterpart, I say to him: “well not, I have just left. ” Me question on it that it just to me say, I have look at the clock on the wall and it be more than de 10. 30, it me miss thus approximately three hour of time.

The following day, I learn by the newspapers that there was an appearance of UFO above the Bonaventure Place and of the hundreds of witnesses saw the UFO which was present part of the evening. What there is the funny one in this history, it is that among the specialists in the newspapers which tried to explain what had occurred, any did not have the same explanations. Not, I did not use hypnosis for the other occasions. Rimouski was the only attempt at experimentation for the moment, but I think of it seriously because, once again, I could learn some more on the phenomenon. It should be understood that hypnosis was used only to recover “wasted time”. I remember very well what occurred before and after the wastes of time, they are unforgettable memories. Beyond the correlations between observations of UFOs and your meetings or your experiments of “temporal holes”, could you obtain objective evidence at the time of these events? For example of the objects or the traces left on your body? Alain Duchesne: Yes, indeed, I have objective evidence which proves to me that one came to seek me on several occasions, as many people besides. But it is so complex which for the moment it is not important, I do not have anything to prove with anybody. In any event, the skeptics always will find a means of discrediting the truth. As I said to you, my goal is not to convince the unbelievers, but to relieve the evil well that one causes us by dissimulating all the evidence. Because evidence, there is with the ton and, for various reasons, one always refuses to see reality opposite. I can tell you a thing: I do not know if I am a prophet, but I have reasons to believe that, soon, everyone finally will know what occurs. Yes, an intervention is about to occur and everyone will be pilot about it, that I can guarantee it to you. Are you ready? In my book, I explain what will occur soon and the way of preparing at this new millenium, if that interests you of knowing, I advise you to read my book. Can you speak to us about the physical appearance of the beings which would have removed you? Alain Duchesne: Yes, the first time that I saw one of these creatures, I was very afraid, a face of a rather special form, immense eyes of a vitreous black. I remember that at the time, the best means than I used to describe this thing was of saying “the fly”. Because one would have said an enlarged fly ten thousand times, because of its eyes. Today, this fear grew blurred because I know now which they is and what they want. You say that, thanks to these events, you could obtain secret information, “revelations”. I will not ask you the exact contents of this information but simply for their general nature: of what is question? Do you have the impression that you were selected “to reveal” this information in the world? Alain Duchesne: I think that was chosen me initially to become parent, but lately, I have dreams which show me things with repetition. If my predictions are exact, in very little time one will know to what to leave it. All that, it is for the collective wellbeing, a better planet is the goal of this intervention which is announced by good of the world. I am not the only one to say it, even the Bible makes mention in the revelations of it. It is very subtle like mean of communication. To say to you frankly, I would have liked that one says to me opposite what it acts, but it is not the means which they used. It is stronger than me, I am not egoistic, I cannot keep this information for my small person, the life is all that counts. It is necessary that I say it, no matter what one thinks about it. I believe to have understood that you published yourself your book. Did you try to make it publish by established publishers? Which reactions did you obtain? Alain Duchesne: Yes, I visited several publishers, but all that before my manuscript is finished. The goal was to inform me of the procedure to be followed and considering the urgency of the situation, I found that that would take too much time before publishing my book if I used an editor already established. It was necessary that I speak this year about it, I think that the end of the world such as one knows it is close and I have this feeling which my history will help some people. But to tell the truth, it only did not leave given bus now that my book is finished and published, I can bring it to large editors to see what they think. The truth is all that counts, it does not matter the means of conveying it. While finishing, why do you sign your book “Alain de Nazareth”? Alain Duchesne: For those which do not know it, Nazareth is an old municipality of Quebec which amalgamated with Rimouski in 1967 to become a parish. I was really born in Nazareth, Quebec. the continuation: arrow:



Vous voulez parler de cette affaire

Vous pouvez maintenant le faire même si vous n’êtes pas inscrit [url=http://le-cercle-ufologues.xooit.fr/t791-Les-EBE.htm]clique ici


pas de SMS et pas d'insulte et la discussion doit être sur la vidéo de ce poste
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 10/01/2007 22:17:23    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Cercle des ufologues Index du Forum -> Forum en Français -> Les rencontres rapprochées -> RR.4
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylMatriX theme for phpBB version 2+
Created by SGo
Based on the original subSilver Created by subBlue design