Le Cercle des ufologues Index du Forum

Le Cercle des ufologues
Forum d'études du phénomène ufologique
 
ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion   FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer

La longue quête de la vie extraterrestre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Cercle des ufologues Index du Forum -> Forum en Français -> Généralités -> News en Français
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Plusthon
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2006
Messages: 1 947
J'accepte La charte: Oui j'ai lu et pris connaissance de la charte, j'e l’accepte et je m’engage à la respécter

MessagePosté le: 27/12/2006 19:26:53    Sujet du message: La longue quête de la vie extraterrestre Répondre en citant

La longue quête de la vie extraterrestre

La quête d'une vie extraterrestre est concomitante de la recherche de nouvelles planètes habitables similaires à notre Terre. C'est aussi une vieille interrogation de l'humanité. Certains philosophes grecs envisageaient déjà la pluralité de mondes peuplés comme le nôtre. Plusieurs siècles plus tard, Johannes Kepler, une des figures majeures de l'astronomie de la Renaissance, parlait de la vie extraterrestre à travers ses écrits. Et Voltaire mettra en scène un habitant de Sirius d'une taille imposante.


Aujourd'hui, les scientifiques ont pris le relais, et la recherche d'une vie se déployant ailleurs que sur notre globe fait l'objet d'une science nouvelle : l'exobiologie. Cette dernière bénéficie de la masse d'informations apportées par l'exploration du système solaire depuis vingt ans. Elle tire aussi profit des études menées sur l'origine de la vie sur notre planète. Dotée de ces données, cette science interdisciplinaire tente de définir ce qu'est la vie, pour pouvoir organiser ensuite sa recherche dans d'autres systèmes planétaires. La NASA s'est déjà dotée d'un programme d'exobiologie, tandis le CNRS vient de fonder un programme interdisciplinaire centré sur les "origines des planètes et de la vie", après avoir créé en 1999 le Groupe de recherche exobiologie.

Le petit satellite Corot ne pourra établir si une planète est habitable. Mais ce "sera un satellite défricheur", indique Annie Baglin, astrophysicienne à l'Observatoire de Paris et responsable scientifique de la mission Corot. Car il permettra de préciser si les planètes de type terrestre sont nombreuses ou non. Les données qu'il fournira, alliées à celles de son successeur américain Kepler, plus puissant, serviront à déterminer les modalités des missions prévues pour 2020 : le projet Darwin, de l'Agence spatiale européenne, et le Terrestrial Planet Finder de la NASA.

Ces engins détecteront directement les planètes telluriques autour d'étoiles proches, soit par la lumière qu'elles réfléchissent, soit par leur émission infrarouge. Grâce à la spectroscopie, ils pourront détecter sur ces planètes des constituants atmosphériques importants pour la vie, comme l'eau et le gaz carbonique. Et peut-être même, également, discerner des indices d'une éventuelle activité biologique, comme l'oxygène, l'ozone ou le méthane.


ZONES D'"HABITABILITÉ"


Auparavant, il faudra définir et caractériser la zone d'"habitabilité" au sein d'un système planétaire. C'est une région dans laquelle on pense que les conditions physiques sont favorables à l'émergence de la vie. Dans notre système solaire actuel, la zone d'habitabilité est située entre 0,9 et 2 unités astronomiques du Soleil (une UA est égale à 149 millions de km).

Mais avant d'aller interroger d'autres Terre que la nôtre, il faudra avancer dans la connaissance des origines de la vie sur notre planète. Or " nous sommes encore loin d'avoir défini ce qu'est la vie et quelle est son origine", explique Marie-Christine Maurel, professeur à l'université Paris-VI. On sait que la vie sur Terre est basée sur la chimie du carbone dans l'eau liquide. L'atome de carbone est en effet unique pour se lier de façon complexe avec lui-même et avec d'autres atomes pour former de longues molécules en chaînes.

Des chaînes carbonées de ce type ont été découvertes dans les comètes, dans les météorites et dans les poussières interstellaires. " Il y a donc une universalité de la chimie organique, précise Franck Selsis, astrophysicien au CNRS et au Centre astronomique de Lyon. Mais on ne sait toujours pas dans quel cas cette chimie permet l'émergence de la vie." Les plus anciennes traces de vie, sur Terre, remontent à 3,6 milliards d'années


Source Arrow Le Monde
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 27/12/2006 19:26:53    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Cercle des ufologues Index du Forum -> Forum en Français -> Généralités -> News en Français
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylMatriX theme for phpBB version 2+
Created by SGo
Based on the original subSilver Created by subBlue design