Le Cercle des ufologues Index du Forum

Le Cercle des ufologues
Forum d'études du phénomène ufologique
 
ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion   FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer

La Nasa veut coloniser la Lune

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Cercle des ufologues Index du Forum -> Forum en Français -> Généralités -> News en Français
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Plusthon
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2006
Messages: 1 947
J'accepte La charte: Oui j'ai lu et pris connaissance de la charte, j'e l’accepte et je m’engage à la respécter

MessagePosté le: 19/12/2006 15:36:54    Sujet du message: La Nasa veut coloniser la Lune Répondre en citant

L'agence spatiale américaine prévoit d'y construire une station habitée qui servira d'avant-poste aux explorations, notamment vers Mars.


la suite:arrow:ici ,source: Libération
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 19/12/2006 15:36:54    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Plusthon
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2006
Messages: 1 947
J'accepte La charte: Oui j'ai lu et pris connaissance de la charte, j'e l’accepte et je m’engage à la respécter

MessagePosté le: 04/02/2007 23:35:28    Sujet du message: La NASA souhaiterait envoyer des hommes autour de la Lune Répondre en citant

La NASA souhaiterait envoyer des hommes autour de la Lune dès 2015


La NASA envisage de construire une variante de son futur lanceur lourd Ares 5, qui permettrait d'envoyer un vaisseau habité autour de la Lune dès 2015 sans toutefois s'y poser, annonce l'agence dans un communiqué.

Scott Horowitz, administrateur adjoint pour les systèmes d'exploration, a demandé aux ingénieur du centre des vols spatiaux Marshall, à Huntsville d'étudier la possibilité de concevoir un lanceur intermédiaire, nommé provisoirement Ares 4, qui reprendrait l'étage de puissance d'Ares 5, c'est-à-dire le premier étage sans les accélérateurs, surmonté de l'étage supérieur d'Ares 1. Celui-ci permettrait le survol de la Lune par un véhicule habité Orion, et ce, plusieurs années avant la date prévue pour les premiers alunissages.

"Vous pourriez ainsi organiser une mission de type Apollo 8", a-t-il déclaré à la presse, "ce qui permettrait de tester la nouvelle capsule et son module de service en situation réelle et en environnement lunaire, ainsi que le retour et la rentrée atmosphérique à haute vitesse. L'objectif principal d'une telle mission serait d'étudier le comportement d'Orion depuis le lancement jusqu'à l'atterrissage, ce qui procurerait aussi à la NASA un contrôle amélioré de la phase de retour."



Jusqu'à présent, les vaisseaux Apollo revenant de la Lune devaient obéir à des "fenêtres de rentrée" extrêmement précises. Un angle de pénétration rigoureux devait être observé sous peine de ricocher sur l'atmosphère ou de dépasser les contraintes thermiques du bouclier, mais aussi, la rentrée devait s'amorcer au bon endroit par rapport à la zone de récupération. La variation continue de l'angle d'incidence la zone de pénétration provoquée par la rotation du globe ajoutait une contrainte chronologique à l'opération, avec la conséquence que le départ depuis l'orbite lunaire devait aussi s'amorcer à un instant précis.

Or une contrainte supplémentaire surgit avec Orion. En effet, la NASA souhaite que son nouveau vaisseau atterrisse sur le territoire des Etats-Unis, de préférence au même endroit que les engins desservant la Station Spatiale Internationale ou l'orbite basse. Cela procurerait aux planificateurs de mission plus de flexibilité et un meilleur contrôle pour les retours depuis la Lune, mais supprime la marge de sécurité de la surface océanique et exige une précision considérablement accrue.

Pour cela, une nouvelle procédure a été élaborée. Orion abordera les hautes couches de l'atmosphère sous un angle rasant, permettant un premier freinage aérodynamique, calculé afin d'éviter tout risque de ricochet. Après un gain en altitude, la cabine replongerait ensuite avec une vitesse considérablement réduite permettant un guidage plus précis.

Selon Horowitz, une telle expérience pourrait considérablement aider à la mise au point de la protection thermique du nouveau véhicule spatial. En effet, la NASA a opté pour un bouclier ablatif d'un type nouveau, qui sera démonté et remplacé après chaque utilisation. Or, les techniciens ne disposent d'aucune expérience de ce type de rentrée, particulièrement lors de la première phase de freinage, qui pourrait engendrer plus de contraintes que prévu et exiger un renforcement de la robustesse du bouclier.

"Il existe toujours un certain risque dans la mise au point d'un nouveau système de protection thermique", déclare Horowitz. "Mais si vous pouvez planifier ce risque suffisamment tôt par des essais à haute vitesse et en utilisant une instrumentation appropriée à bord, vous pouvez aborder la production définitive avec un sérieux avantage en terme de masse et de prix de revient", ajoute-il.

Horowitz précise qu'Ares 4 n'est qu'une des options envisagées par la NASA dans but d'effectuer des essais de rentrée à haute vitesse. L'agence étudie aussi la possibilité d'adapter Ares-1 pour un test similaire, mais sans devoir contourner la Lune. De même, il est prévu d'effectuer des effets similaires à partir de 2011 en utilisant un modèle réduit d'Orion et un lanceur existant, comme une Delta 2.



De gauche à droite:

Ares 1, emportant le vaisseau habité Orion en orbite terrestre.
Ares 5, emportant le module d'atterrissage lunaire ainsi qu'un étage de transfert.
Ares 4, projeté afin de lancer un vaisseau Orion habité sur une trajectoire lunaire.

Source Arrow ici , en Français[/img]


Dernière édition par Plusthon le 08/02/2007 12:40:54; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Plusthon
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2006
Messages: 1 947
J'accepte La charte: Oui j'ai lu et pris connaissance de la charte, j'e l’accepte et je m’engage à la respécter

MessagePosté le: 08/02/2007 12:39:59    Sujet du message: Le Congrès freine les ambitions lunaires de la Nasa Répondre en citant

Le Congrès freine les ambitions lunaires de la Nasa

Citation:
La Chambre des représentants vient de réduire de 677 millions de dollars la part revenant aux vols habités, dans le budget 2007.


La Nasa aura-t-elle les moyens de retourner sur la Lune en 2020, comme le prévoit le plan présenté il y a deux mois par Michael Griffin, l'administrateur de la puissante agence spatiale américaine ?


Lundi, le président George W. Bush a présenté au Congrès un projet de budget de 17,31 milliards de dollars, pour l'année fiscale 2008 (qui démarre le 1er octobre), en hausse de 3,1 % par rapport à l'exercice en cours.


Sur ce montant, trois milliards de dollars iraient à la construction des vaisseaux Orion et des fusées Ares qui doivent remplacer à partir de 2014 les navettes, dont la mise à la retraite est prévue en 2010, après l'achèvement de la station spatiale internationale (ISS). Mais le Congrès, à majorité démocrate depuis le 1er janvier, ne l'entend pas de cette oreille. Soucieuse de préserver les programmes scientifiques de l'agence, la Chambre des représentants vient de réduire de 677 millions de dollars la part revenant aux vols habités, dans le budget 2007. Ce dernier, qui n'est toujours pas adopté, devrait stagner autour de 16,2 milliards de dollars au lieu des 16,7 milliards espérés. Soit très en deçà des propositions du président Bush pour 2008...


« Si ce projet budgétaire 2007 est maintenu, il menacera notre capacité à effectuer en toute sécurité et efficacement la transition de la navette vers Orion et Ares », a mis en garde Michael Griffin.


Le programme lunaire ne semble pas menacé pour autant. « Sur le fond, l'initiative est globalement approuvée, mais le Congrès n'y attache pas la même urgence », tempère Jean-Jacques Tortora, le représentant du Cnes à Washington, pour qui un retard de deux ans est à prévoir sur le calendrier initial.

source Arrow ici ,en Français
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 22/06/2017 16:19:39    Sujet du message: La Nasa veut coloniser la Lune

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Cercle des ufologues Index du Forum -> Forum en Français -> Généralités -> News en Français
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylMatriX theme for phpBB version 2+
Created by SGo
Based on the original subSilver Created by subBlue design