Le Cercle des ufologues Index du Forum

Le Cercle des ufologues
Forum d'études du phénomène ufologique
 
ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion   FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer

Mutilations ? animaux morts dans des positions curieuses

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Cercle des ufologues Index du Forum -> Forum en Français -> Enquêtes du form sur des mystères inexpliqués -> Mutilations animales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
André L.
Néo
Néo

Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2009
Messages: 50

MessagePosté le: 17/09/2010 17:25:22    Sujet du message: Mutilations ? animaux morts dans des positions curieuses Répondre en citant

Bien que ce cas ne soit pas une mutilation dans le sens « classique », de nombreux témoignages indiquent que certains animaux mutilés ont été relâchés d’une certaine hauteur, les os brisés et les cornes des bovins plantés dans le sol le laisse penser. Certaines carcasses sont retrouvées dans des endroits insolites et parfois inaccessibles, comme dans les branches d’un arbre par exemple.

Des fractures osseuses sont fréquement remarquées sur les cadavres d'animaux mutilés.
Souvent, on retrouve ces animaux morts dans des positions curieuses, positions qu'ils ne prendraient jamais en cas de mort naturelle.

Certains ufologues pensent donc que ces animaux, tout d'abord paralysés puis transportés à bord d'OVNIs (éventuellement par des rayons transporteurs, souvent décrits également dans les témoignages d'abductions) seraient mutilés, puis tués à bord et ensuite jetés comme des déchets au sol, d'une hauteur telle qu'elle occasionne des fractures.

Le cas d'un cerf retrouvé en janvier 2003 dans le Manitoba (Canada) près de la ville de Headingly, sur un pylone électrique (voir photos 1 et 2) a provoqué bien des polémiques. Ses pattes semblent avoir été mutilées. Certains spéculent sur le fait que l'animal aurait pu être renversé par un train passant sur la voie de chemin de fer avoisinante. Un train, même passant à grande vitesse, peut-il projeter un animal d'environ 150kg à 8 mètres de distance et à quelques mètres de hauteur sans que l'animal ne soit déchiqueté, seulement en lui sectionnant les pattes?

Malheureusement, aucune autre information sur une éventuelle enquête et les résultatrs de celle-ci n'est connue.


Photo 1


Photo 2



Synthèse et Traduction Mikerynos

Un cas semblable est mentionné par Dave Henderson dans le Journal Ithica.

Le 18 novembre 2002, Long Eddy, Etat de New York.
Un Cerf mâle de 32 Kg retrouvé à quatre mètres de haut dans un arbre.


A Long Eddy, état de New York, dans l’épaisse forêt au sud-ouest du Comté Delaware que traverse la rivière du Comté de Wayne (Pennsylvanie) Le 18 novembre 2002, il avait beaucoup neigé la nuit et un épais manteau blanc recouvrait le sol. Un agent de change de habitant à l’Ouest de Nyack (Rockland County, New York) Monsieur Gérald Inman fut le premier désorienté par la vue d'un cerf accroché dans les branches d’un arbre, ce dernier estime que le cerf coincé entre deux branches se trouvait à environ 4 mètres de haut, il n’y avait aucune trace de lutte ou de sang présent sur l’animal.
Plus tard, il raconte l’histoire à ses amis du club de chasse, ces derniers ont beaucoup ri et lui ont dit qu'il était fou. Mais Jim Hudgins qui était présent, indique qu’ayant lui-même exploré le secteur le 7 décembre 2002, avait lui aussi trouvé le cerf dans l’arbre et qu’il avait prévenu le bureau du DEC ( Department of Environmental Conservation) à Wildlife (État de New York) et le cas à été transmis à Scott Van Arsdale pour une investigation, ce dernier un technicien de la faune et la flore.

 
Scott Van Arsdale déclare que personne dans son service ne se rappelle d’un cas similaire incluant un cerf aussi haut perché dans un arbre. Ce dernier décide de se rendre sur place avec Gerald Inman, Jim Hudgins et une autre personne du service, vers la mi-décembre. La neige était épaisse et ne pouvant se déplacer en 4x4, le groupe décide de continuer à pied pendant environs 2 kilomètres en portant une grande échelle en aluminium pour atteindre le cerf qui était coincé par le bas du ventre, les pattes avant devant la tête, entre deux branches d’un arbre qui n’était pas très gros.

 

Interview de Scott Van Arsdale par Linda Moulton.

Scott Van Arsdale est un technicien de la faune et la flore qui a investigué sur se cas.

Linda Moulton : Le cerf se situé à environ 4 mètres du sol ?

Scott Van Arsdale : Oui, peut-être un peu plus.

Linda Moulton : Evidement, il n‘est pas venu brusquement se mettre seul dans cette posture ?

Scott Van Arsdale : C’est juste, c’était un peu trop haut. Le cerf peut faire un saut maximum d’environ 3 mètres. Mais en rélaité, l’endroit se situe en bas d’une colline, donc le saut aurait été de plus de 4 mètres, il avait une patte blessé que le pathologiste n'a pas mentionné, elle était gonflé, ainsi je doute que l’animal ait pu faire ce saut, c’est juste un peu trop haut pour ce que vous considerez comme possible.

Linda Moulton : Comment avez vous fait pour décrocher le cerf des branches ?

Scott Van Arsdale : Nous avons essayé tout ce que nous pouvions pour libérer la carcasse de l’arbre, en montant sur l’échelle et en persévérant avec une corde et un peu de traction. Nous nous sommes mis à plusieurs sans résultat. Devant la difficulté de la tache, un de nos camarades est alors parti chercher une hache car nous n’avions pas de tronçonneuse et avons décidé de couper l’arbre. Nous nous sommes relayés à quatre et avons coupé l’arbre qui est tombé. Nous avons ensuite eu des difficultés pour extraire le cerf des branchages, nous avons du les écarté les deux troncs de 1,50 mètres avant de pouvoir dégagé le corp.

Linda Moulton : C’était presque un mois après l’ouverture de la chasse quand M. Inman a trouvé le cerf ?

Scott Van Arsdale : Ouin mais il fait très froid ici en Automne, et donc le cerf a été bien préservé.

Linda Moulton : Que se passe-t-il ensuite ?

Scott Van Arsdale : Nous avons mis le cerf sur un traîneau jusqu'à la route et le corps à été livré pour un examen au docteur Ward Stone à Albany qui constatera que ce dernier à été tué par une flèche.

Linda Moulton : Pouvez vous résumer ce qu’il a trouvé dans ses analyses ?

Scott Van Arsdale : Il a constaté que l'animal a été tué par une flèche, qui a traversé le cœur et les poumons, c’était un très bon tir et l’animal est sans doute mort rapidement ou sur le coup.

Linda Moulton : La flèche était toujours présente quant vous avez décroché le corps de l’arbre ?

Scott Van Arsdale : Non, en vérité je n’ai même pas remarqué la blessure, sans doute à cause de l’anormalité de la situation. Dans certaines circonstances, je l’aurais fait. Mais pas ce jour là.

Linda Moulton : Si vous n’avez pas trouvé cette flèche, comment être sur de la cause de la mort ?

Scott Van Arsdale : Oui, c’est très facile, parce que la flèche laisse un trou reconnaissable, il a même était dit que c’était une large flèche à trois lames. Il n’y a aucun doute sur l’origine de la mort et de la blessure par ce type d’arme.

Linda Moulton : Ce qui amène la question suivante, qu’est-il arrivé à la flèche et comment le cerf c’est retrouvé à 4 mètres de haut dans un arbre ?

Scott Van Arsdale : C’est classique qu’une flèche traverse un corps et continu sa route, elle est peut-être restée sur le terrain et ensuite à été recouvert par la neige, et nous ne l’avons pas vu. Il n’y a pas de mystère concernant la mort de ce cerf. Comment est-il arrivé dans l’arbre, ça c’est une autre histoire. Nous pensons que quelqu’un l'a mis et nous sommes raisonnablement sûrs de cela.

Linda Moulton : Il était déjà mort avant d’etre placé dans cet arbre ?

Scott Van Arsdale : Oui, il est mort presque immédiatement après que la flèche l’est touché, ou peut de temps après.

Linda Moulton : Quel serait le motif de cette « mise en scène » ?

Scott Van Arsdale : C'est une bonne question, je n’en ai aucune idée. La seule chose à laquelle je pense c’est une mystification, histoire de jouer un tour, mais l’endroit est isolé et ne s’y prête pas. Dans le cas d’un mauvais canular, un endroit plus fréquenté ou près d’une route aurait été mieux choisi.

Linda Moulton : Aucune trace ou piste dans la neige dans les environs ou sur l’arbre ?

Scott Van Arsdale : Non parce que nous avons eu plusieurs tempête de neige. Lors de l’ouverture de la chasse au cerf par armes a feux, celle ci est précédée de cinq semaine de chasse par tir à l’arc et il est évident que le cerf à été tué dans cette période. Les preuves ont été dissimulées par la neige qui est tombée pendant la nuit.

Linda Moulton : Y avait-il des traces de sang sur le corps ?

Scott Van Arsdale : Le cerf devait être là-bas depuis trois semaines au moment où nous sommes arrivés, il y avait une minuscule trace de sang sur la neige le jour ou nous y sommes allés, mais je pense que c'était dès le premier jour de la congélation, la blessure n’étant pas conséquente.

Linda Moulton : M. Gérald Inman a-t-il vu du sang lors de sa découverte le 18 novembre ?

Scott Van Arsdale : Non, en fait il ne la pas mentionné.

Linda Moulton : Pour ce qui concerne les descriptions de marques de griffes retrouvées sur l’arbre, quel est votre avis ?

Scott Van Arsdale : Oui, je les ai remarqués, mais je ne suis pas un expert dans les marques de griffes. Le seul animal que nous avons dans le secteur et qui monte aux arbres, c’est l’ours noir, mais je ne suis pas qualifié pour dire si c’est un félin ou autre chose. Mais a mon avis, c’est probablement un ours qui venu examiner le cerf. Nous avons beaucoup d’ours dans le secteur et je pense que ce serait naturel qu’un ours passant dans le secteur ait senti le cerf, en haut dans l’arbre.

Linda Moulton : Cela se rajoute à ce mystère, pourquoi l’ours n’a-t-il pas essayé de retiré le cerf de l’arbre ? Qu’est ce qui l’a apparemment repoussé ou fait dévié ?

Scott Van Arsdale : L’arbre est assez petit dans son diamètre et l’ours ne devait pas être dans une position confortable. Il devait ensuite est libre dans ses mouvements pour pouvoir se nourrir de la carcasse. Nous nous sommes mis à quatre pour essayer de retirer celle ci de l’arbre sans succès. J’imagine que l’ours a essayé et a rencontré les mêmes problèmes. Les pattes avant du cerf étaient les parties les plus faciles, mais il n’y a pas de viande dans cette partie qui est osseuse. Bref beaucoup de « travail » pour le dîner d’un ours. Et puis ces traces étaient peut-être là avant, nous ne connaissons pas l’ordre chronologique des événements.

Linda Moulton : En plus de la blessure faite par la flèche et les éraflures, avez vous trouvé autre chose sur la carcasse, des coupures par exemples ?

Scott Van Arsdale : Oui, quelques traces faites par des petits animaux comme un écureuil ou un raccoon qui avaient mâché le cerf dans deux ou trois endroits, mais c’est seulement de très petits dégâts causés à la carcasse.

Linda Moulton : Pour résumer, le cerf est tué par une flèche qui le traverse, une fois mort le corps de 32 kilos est monté à 4 mètres de haut dans les branches d’un arbre.

Scott Van Arsdale : Oui, c’est cela.

Linda Moulton : Avez vous vu ou entendu parler de cas similaire dans votre juridiction ou au bureau du DEC dans l’état de New York ?

Scott Van Arsdale : Je suis conscient que jamais avant, je n’ai entendu ou vu de semblable. Les fonctionnaires de la DEC n’ont jamais rencontré un cas similaire auparavant depuis cet incident de décembre.

Information complémentaire.
Bien que le cerf de l’état de New York n'ait montré aucun signe d’excisions ou de perte de sang, mes enquêtes sur le phénomène des mutilations animales m’ont emmené chez des propriétaires de ranch, où occasionnellement des cerfs ou des petits gibiers ont été retrouvés morts vidés de leur sang accroché dans des branches d’arbres parfois à plus de 4 mètres du sol.

Source :
http://www.earthfiles.com
http://www.santafeghostandhistorytours.com/cowm.html
http://www.truthorfiction.com/rumors/d/deerpole.htm
http://web.archive.org/web/20030109063540/http://www.earthfiles.com/news/ne…

_________________
Le fait qu'un phénomène dépasse les explications rationnelles et outrepasse nos conceptions de la réalité ne devrait pas nous permettre d'ignorer son existence ou nous empêcher d'explorer ses dimensions et sa signification.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 17/09/2010 17:25:22    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Cercle des ufologues Index du Forum -> Forum en Français -> Enquêtes du form sur des mystères inexpliqués -> Mutilations animales
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylMatriX theme for phpBB version 2+
Created by SGo
Based on the original subSilver Created by subBlue design