Le Cercle des ufologues Index du Forum

Le Cercle des ufologues
Forum d'études du phénomène ufologique
 
ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion   FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer

Une molécule de matière et d’antimatière créée en laboratoir

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Cercle des ufologues Index du Forum -> Forum en Français -> Science -> Physique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Plusthon
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2006
Messages: 1 947
J'accepte La charte: Oui j'ai lu et pris connaissance de la charte, j'e l’accepte et je m’engage à la respécter

MessagePosté le: 26/09/2007 16:57:00    Sujet du message: Une molécule de matière et d’antimatière créée en laboratoir Répondre en citant

Une molécule de matière et d’antimatière créée en laboratoire



eux physiciens américains ont créé dans leur laboratoire une ‘’créature’’ prédite par la théorie mais jamais observée : une molécule de positronium, composée de deux électrons et de deux positrons. La fabrication de cette molécule de matière et d’antimatière la suite ici
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 26/09/2007 16:57:00    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kalinoux
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2006
Messages: 1 361
Localisation: Nantes
J'accepte La charte: Oui j'ai lu et pris connaissance de la charte, j'e l’accepte et je m’engage à la respécter

MessagePosté le: 06/10/2007 18:48:11    Sujet du message: Une molécule de matière et d’antimatière créée en laboratoir Répondre en citant

Bonjour Plusthon,

Informations complémentaires sur le sujet : Arrow Le Figaro

Citation:

Le rayon de la mort ne se cantonnera peut-être plus pour longtemps au seul monde de la science-fiction, comme dans La Guerre des étoiles de George Lucas. Deux Américains viennent de créer une molécule qui permettrait d'inventer un laser aux effets destructeurs.

LE RAYON de la mort, cette arme ultime rêvée par plus d'un esprit guerrier, ne se cantonnera peut-être plus pour longtemps au monde de la science-fiction. Les deux physiciens américains David Cassidy et Allen Mills viennent en effet de créer dans leur laboratoire de l'université de Californie à Riverside une nouvelle molécule qui pourrait mener d'ici à une dizaine d'années au développement d'un laser aux effets destructeurs (1).


Décrit pour la première fois en 1946, le dipositronium (Ps2), c'est son nom, est longtemps resté une molécule théorique. Et pour cause, sa durée de vie, qui se résume à seulement un quart de nanoseconde (moins d'un millionième de millième de seconde), rend sa fabrication ardue. La faute aux atomes qui le composent. Comme son nom l'indique, le Ps2 est fait de deux atomes de positronium liés l'un à l'autre. Ces derniers eux-mêmes sont constitués d'un électron, chargé négativement, qui gravite autour d'un positron, particule d'antimatière miroir de l'électron, chargé positivement. Or la matière, dont sont faits tous les objets et les êtres qui nous entourent, et l'antimatière, qu'on trouve uniquement sur Terre dans les accélérateurs de particules, ne font pas bon ménage. Aussitôt mises en contact, deux particules de matière et d'antimatière se détruisent en émettant un puissant rayonnement.


Il arrive toutefois que des atomes composés de chacune des deux particules miroirs se forment juste avant de disparaître. C'est le cas pour le positronium. Il faut alors faire très vite pour manipuler ces « briques » éphémères et créer des molécules. Pour mettre toutes les chances de leur côté, les deux chercheurs américains ont d'abord isolé plusieurs millions de positrons dans une sorte de cage. Qu'ils ont ensuite ouverte très rapidement. En une nanoseconde seulement, toutes les particules ont été envoyées vers une fine lamelle de silice. « Celle-ci est pleine de trous microscopiques, un peu comme un gruyère, explique David Cassidy. Les atomes de positronium, nés de la rencontre d'un électron avec un positron au moment de son passage dans la silice, se sont alors retrouvés prisonniers dans les creux. » Dans une telle promiscuité, le rapprochement des atomes entre eux était inévitable et au total, environ 10 000 molécules de Ps2 ont ainsi vu le jour.


Les militaires intéressés


La prouesse n'aurait pu rester qu'une simple curiosité de laboratoire. Mais voilà : elle ouvre également la voie au développement d'un laser à rayons gamma, bien plus puissant que son équivalent optique. Après avoir vécu très brièvement, le positronium disparaît en effet en émettant des rayons gamma, beaucoup plus énergétiques que de la lumière.

L'idée consiste donc à réunir un grand nombre de ces atomes entre eux, puis à provoquer leur désintégration exactement au même moment, de manière à produire un faisceau intense de rayons gamma. L'existence même de la molécule de Ps2 démontre qu'il est possible de garder en vie deux atomes de positronium suffisamment longtemps. Et dans les années qui viennent, l'équipe de David Cassidy compte porter ce chiffre à des millions d'atomes. Le laser pourrait ensuite voir le jour en une dizaine d'années, au bas mot. La difficulté première consistera à augmenter la densité de positronium produit.

Premiers intéressés, les militaires en feraient une arme diabolique. « Non seulement le laser vous brûlerait gravement, mais vous en ressortiriez radioactif car il casserait les noyaux de vos atomes, prévient Roland Lehoucq, astrophysicien au CEA. Plus pacifiquement, on pourrait s'en servir comme d'une lampe de poche pour sonder l'intimité de la matière. » Et mieux encore : il permettrait d'allumer facilement des réactions de fusion thermonucléaire pour produire de l'énergie. Là où plus de 200 lasers classiques seront nécessaires pour déclencher le phénomène - comme dans le projet français du laser Mégajoule en construction à Bordeaux - quelques lasers à rayons gamma suffiraient. De quoi se simplifier la vie.


Kalinoux
_________________
RGB - Serenity is not freedom from the storm but peace within the storm (Native American Proverb)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 30/05/2017 03:16:48    Sujet du message: Une molécule de matière et d’antimatière créée en laboratoir

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Cercle des ufologues Index du Forum -> Forum en Français -> Science -> Physique
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation



Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylMatriX theme for phpBB version 2+
Created by SGo
Based on the original subSilver Created by subBlue design